Territoriaux Snuclias

Paris 

Nous vous souhaitons un avenir professionnel meilleur, dès 2018 !

Le 08/01/2018

Des conditions de travail dignes ! Le respect de vos droits ! Les marques légitimes de reconnaissance de votre implication et votre travail au service du public ! Une ambiance de travail enrichissante et bienveillante, pour chaque agent et collectivement dans chaque équipe.

La méthode de la Ville qui consiste à faire croire aux personnels que tous nous travaillons main dans la main est nocive pour les personnels et pour le syndicalisme.

La démocratie participative, le budget participatif, les enquêtes comme « Paris et Moi » qui font s’exprimer une poignée d’individus sur des demandes qu’on transforme ensuite en demandes du plus grand nombre, est proprement malhonnête ! Pourtant et malheureusement certains d’entre vous s’y prêtent volontiers … et c’est en réalité dommageable, voire pour les plus vulnérables, dangereux dans certains services .

En aucune façon nous ne souhaitons collaborer à un système qui vise à poursuivre ces politiques. En aucun cas nous ne voulons que notre organisation syndicale serve de caution à des orientations que nous refusons. Le SUPAP-FSU ne veut pas d’un système participatif où de fait la Ville, comme le gouvernement, vise à cornaquer les organisations syndicales et met à mal leur nécessaire indépendance.

Que ce soit sur les conditions de travail, les rémunérations, les promotions, notre employeur n’a jamais pris en compte les besoins des personnels sans l’intervention déterminée des organisations syndicales et sans l’instauration d’un rapport de force. C’est ainsi que peut exister un dialogue social réel, qui ne consiste pas à pas se mettre d’accord sur les positions de la Ville mais qui conduit à une négociation gagnant-gagnant répondant aux besoins des personnels, ceux qui rendent un service de qualité au quotidien.

Nous demandons l’ouverture de négociations pour :

- revaloriser les indemnités et donc les revenus des agents de la Ville qui donnent toujours plus et reçoivent toujours moins, la fin des discriminations, des primes à la tête du client, une véritable transparence
- des ratios 100% et les promotions de tous les promouvables
- La fin de la fermeture des services publics essentiels et des restructurations menées de manière sournoise et violente, au bénéfice de projets accessoires et coûteux
- Le maintien des effectifs et leur renforcement là où cela est nécessaire pour servir les parisiens dans des conditions de travail décentes.

Il est donc clair que nous ne partageons pas les mêmes valeurs que la Maire et son administration et encore moins dans le cadre des élections professionnelles qui se préparent. Nous travaillons depuis des années au quotidien pour préserver vos droits, ce n’est pas leur cas, c’est le moins que l’on puisse dire.

Mais nous avons besoin d’être nombreux pour être entendus et respectés !

La défense des droits de nos collègues est un combat auquel nous croyons et dans lequel nous mettons toutes nos forces !

Version imprimable de cet article Version imprimable