Territoriaux Snuclias

Rythmes scolaires : arrêtons le gâchis
et ouvrons de vraies négociations

Le 10/11/2013

GIF - 14.3 ko

Cette réforme faite à la hussarde est mise en œuvre contre l’avis d’une majorité des personnels et de leurs organisations syndicales de l’enseignement mais aussi de nombreux secteurs de la fonction publique territoriale.

Elle a été imposée aux personnels sans les moyens nécessaires. Plusieurs dispositifs dégradent les conditions d’encadrement périscolaire, trop souvent ceux-ci sont de véritables « usines à gaz » qui morcellent l’activité des enfants comme celle des personnels.

Nombre d’activités proposées relèvent plus de « l’occupationnel » que d’un parcours
pédagogique structurant accompagné d’un personnel qualifié et titulaire. La
professionnalisation nécessaire n’est pas au rendez-vous.

Les semaines scolaires faites d’activités morcelées se déroulent bien des fois sans
continuité pédagogique concertée.

En élémentaire, et plus particulièrement en maternelle les enfants sont exposés à de
nouvelles fatigues et de nouvelles tensions.

Le SNUCLIAS-FSU est aux côtés des enseignants et des personnels territoriaux pour mettre fin au gâchis actuel. Il demande la suspension cette réforme et l’ouverture de vraies négociations à tous les niveaux pour une autre réforme réellement concertée des rythmes scolaires :

− respectant le temps de l’enfant, son droit à l’éducation comme au loisir
− avec des moyens pérennes, garantis par l’Etat aux collectivités, permettant
d’assurer l’égalité entre les territoires
− accompagnée du recrutement d’emplois stables et statutaires, de formations pour tous les personnels des activités périscolaires
− avec les effectifs suffisants pour ne pas dégrader les conditions de travail des
personnels concernés

Motion adoptée à l’unanimité au CN de Villeneuve-Lez-Avignon

Documents associés

 

Version imprimable de cet article Version imprimable